Yasmina, incarne la quintessence de la musique kabyle


Yasmina, de son vrai nom Skakni Ouiza, incarne la quintessence de la musique kabyle, née en 1966 à Izerruden au sein d’une famille humble originaire de Tirmitine, en Kabylie.
Enfant unique, sa vie prend un tournant dès ses six mois avec le divorce de ses parents.
C’est sa grand-mère paternelle qui, malgré l’émigration de son père en France, la prend sous son aile.
Contrainte par l’absence de moyens de locomotion de poursuivre ses études après une brillante 6ème, Yasmina s’immerge dans des tâches ardues telles que travailler la terre, récolter les olives, faucher et stocker le foin.
Mariée de force à l’âge précoce de quinze ans, elle se confronte au divorce à dix-sept ans, laissant dans son sillage deux enfants.
Être une divorcée dans un village conservateur constitue un défi majeur, mais Yasmina, avec une détermination sans faille, saisit les rênes de sa vie pour élever ses enfants, gagnant leur garde devant la cour.
Aiguillée par sa grand-mère, elle rejoint son père en France, malgré son désir de vivre au village.
C’est là, en 1987, qu’elle croise la route d’illustres artistes tels qu’Akli Yahyaten et Youcef Abdjaoui, qui captivés par sa voix, la guident dans ses premiers pas musicaux, l’encourageant à enregistrer sa première cassette.
Sa vie prend un tournant décisif en 1989 avec la sortie de son premier album, « Lqaḍi » (le juge).
Ses chansons, empreintes de tristesse, résonnent des souffrances de son enfance et de sa jeunesse.
Yasmina devient ainsi l’artisan de mélodies poignantes qui touchent l’âme de ceux qui l’écoutent.
En 2010, Yasmina rend hommage au chanteur Rahim avec l’album « Yemma Hnini ».
Un jalon marquant dans sa carrière, car pour la première fois, elle compose et interprète en arabe avec la chanson « Fekkuli kyudi ».
Ce geste audacieux témoigne de son évolution artistique et de sa volonté de repousser les frontières de son expression musicale.
Yasmina, une artiste au parcours jalonné d’obstacles, incarne la résilience et l’authenticité de la Kabylie.
Sa voix, chargée d’émotion, résonne comme le reflet de son vécu, de ses luttes et de ses triomphes.
À travers une discographie riche et variée, Yasmina s’impose comme une figure incontournable de la scène musicale kabyle, une voix qui transcende les frontières et qui continue à émouvoir et inspirer.
Son héritage musical demeure un témoignage poignant de la force de la musique à transcender les épreuves de la vie.